OK

Ce site internet utilise des cookies pour vous offrir des contenus personnalisés et une navigation optimisée. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies et notre Politique de Cookies.

Revenir à la liste d'articles
15 sept. 2014
kinésithérapie traitement SEP

Intérêt de la kinésithérapie dans le traitement de la SEP

La kinésithérapie est à adapter à chacun, en fonction de ses capacités et de son état de fatigue.

*** Interview vidéo de Olivier Agnani, kinésithérapeute et enseignant chercheur à l'Université Catholique de Lille.

Le démarrage de la kinésithérapie est important dès l’apparition d’un symptôme gênant la vie quotidienne (boiterie, fuites urinaires, faiblesse ou raideur musculaire…). En effet, une prise en charge précoce permet d’éviter la survenue de “compensations” qui, une fois installées, sont difficiles à corriger : mauvais schéma de marche, canne portée du mauvais côté, réduction des boissons pour éviter des fuites urinaires…

Un programme de kinésithérapie permet aussi de maintenir les fonctions non touchées, de restaurer ou de pallier certains déficits, de lutter contre la raideur… L’apprentissage d’exercices d’auto-entretien et d’auto-postures permet aussi à la personne de participer activement à sa prise en charge.