Transat Jacques Vabre 2019

Allez, on embarque pour la SEP !

La transat Jacques-Vabre, aussi appelée la « Route du café », est une course transatlantique en double (deux marins à bord). Cette course a lieu tous les deux ans depuis 1993.
Le bateau « solidaires en peloton - ARSEP », sera présent et prendra le départ de la course le 27 octobre au Havre, et 7000 kilomètres plus loin, nous le retrouverons au Brésil.

Portrait d'un skipper engagé, Frédéric Duthil

Vous connaissez déjà Thibaut qui défend les couleurs de la SEP et des patients, sur le bateau Solidaires en peloton-ARSEP. Aujourd’hui, je vous présente son nouveau partenaire, le skipper Frederic Duthil qui s'embarque avec Thibaut pour la Transat Jacques Vabre 2019, que l’aventure recommence !

De la planche à voile aux transats

Frederic Duthil, c'est un navigateur au parcours atypique, un amoureux de la mer dont le premier amour est la planche à voile... « J'ai un parcours atypique dans le monde de la voile puisque j'ai fait les Jeux Olympiques de planche à voile, d'Atlanta et de Sydney en 1996 et 2000, confirme Frédéric. Puis je suis passé doucement à la course au large car en 2003, j'ai préparé la mini-transat, une course qui relie La Rochelle - Las Palmas de Gran Canaria - Le Marin. C'est l'école de la course au large, où le challenge est de traverser l'Atlantique en solitaire, avec des petits bateaux de 6,50 mètres ! ».

Cette course, qui a lieu tous les 2 ans, donne l'occasion à tous les jeunes skippers de faire leurs gammes. À l'époque, Frédéric n'est pas skipper professionnel et il travaille en parallèle dans un cabinet d'expertise en assurance. Même dans ces conditions, sa passion de la voile lui assure de bons résultats ! Son partenaire lui propose alors la solitaire du Figaro, une course que Frédéric fera chaque année jusqu'en 2013, tout en gardant une activité professionnelle. « J'ai réussi à allier ma passion et mon activité professionnelle durant 10 ans, reprend Frédéric, j'ai cumulé une carrière de sportif de haut niveau et un métier. Mes employeurs étaient mes partenaires puisqu'ils m'ont accompagné dans ce projet et ils s'en sont même servis comme projet interne. J'avais une activité aménagée, en automne/hiver je travaillais énormément et au printemps/été, je me consacrais à la course avec un temps aménagé. J'ai pu faire plusieurs podiums et cela a été un excellent apprentissage car c'est un circuit très exigeant ».

Solidaires en pelotons et la découverte de la SEP

C'est au cours de ses navigations que Frédéric a rencontré Thibaut. Ils se connaissent maintenant depuis plus de 20 ans. « Thibaut m'a aidé à préparer le bateau sur la mini transat 2003 et nous avons beaucoup navigué ensemble sur des convoyages, se remémore le skipper. J'étais aussi son routeur sur sa première route du Rhum de Thibaut, en 2014, mais également celle de 2018.
En 2016, nous avions fait une course en double. Tout naturellement, il a pensé à moi pour être son équipier pour la Jacques Vabre. »

« Naviguer avec des patients, leur faire découvrir la voile... C’est l’ADN de notre défi », explique Thibaut Vauchel-Camus.

(Re)découvrez l’article de Charlotte de l’événement Défi Voile 2018.

C'est ainsi que Frédéric débarque dans l'univers de la sclérose en plaques... « Je ne connaissais pas la maladie et je n'avais pas dans mon entourage de personnes atteintes de SEP, détaille-t-il. Quand le niveau de santé est bon, on vit très égoïstement, on s'intéresse peu à la maladie et aux problèmes sociaux, on regarde devant nous mais pas à côté... C'est en tout cas le cas pour la majorité des gens ! Mais cette cause m'a parlé grâce à Thibaut et j'ai rencontré les premiers patients lors du départ de ses Route du Rhum ».

« Cette cause m'a parlé grâce à Thibaut et j'ai rencontré les premiers patients lors du départ de ses Route du Rhum »

C'est au contact des patients et en s'intéressant à la maladie qu'il les comprend mieux : « On a toujours dans un coin de notre tête cette pensée pour les malades, qui ont un gros challenge d'affronter cette maladie. Il y a des similitudes entre eux et nous, qui nous mettons des challenges professionnels : on se bat contre les éléments et les patients contre la maladie. »

La Transat Jacques Vabre, aux couleurs de la SEP

La prochaine étape sera la Transat Jacques Vabre, qui part le 27 octobre du Havre. « On aura à cœur de défendre les couleurs de l'ARSEP » confirme-il. « Je trouve génial ce projet sportif qui soutient et défend une belle cause », s'enthousiasme Frédéric. « C'est un très beau vecteur, qui aide à communiquer sur la maladie ! C'est vraiment chouette de défendre cette cause et naviguer pour les patients donne du sens, tellement plus que de naviguer pour une marque de boisson... ». Frédéric est donc très investi pour porter haut les couleurs de la SEP. « J'espère que l'on fera parler de nous et surtout de la SEP à l'arrivée ! ».

« Naviguer pour les patients donne du sens »

On ne pouvait rêver meilleur co-équipier pour Thibaut ; comptez sur l'équipe de Sep-Ensemble pour vous tenir au courant de la course !

Il ne nous reste plus qu’à leur souhaiter bon vent et bonne chance et on retrouve ce duo à l’arrivée au Brésil à Salvador de Bahia pour la plus longue des courses transatlantiques !

Pour aller plus loin

  1. Mini-transat : https://www.minitransat.fr/
  2. Solitaire du Figaro : https://www.lasolitaire-urgo.com/the_race

Publié le : 11/10/2019

Restez informé

Chaque mois, un compte rendu
de l’actu Sep-Ensemble dans votre boite mail.