Comprendre la SEP

« Le système nerveux central (SNC)
est l’ensemble formé par le cerveau… »

Comprendre la SEP

« Le système nerveux central (SNC) est l’ensemble formé par le cerveau… »

Aidants - Définition

« Quel que soit le nom
qu'on leur attribue… »

 

 

Un nouveau bateau pour le Défi Voile

Je vous ai déjà parlé du défi voile Solidaires en peloton et de Thibaut, marin qui porte haut les couleurs de la SEP sur les océans. Le 14 avril 2018, son nouveau bateau a été baptisé ! L'occasion de vous le présenter en beauté….

Le défi Voile Solidaire en pelotons vogue désormais sur les flots avec un nouveau bateau.

Le baptême était très chouette, s'enthousiasme le marin. Nous étions bien entourés, avec des partenaires et des patients qui s'étaient déplacés, ainsi que pas mal de malouins (NDLR : le bateau était à Saint-Malo). Nous avons eu toute la bienveillance et la gentillesse qu'il y a habituellement. Puis le baptême s'est poursuivi sur un bateau, avec un moment d'échange très sympa !

Un bateau plus grand et plus puissant

Le bateau monte en grade puisque Thibaut et ses co-équipiers passe d'un monocoque de 12 mètres (de la catégorie des Class 40) à un multicoque de 15 mètres (faisant partie des multi50). Il s'agit, pour les spécialistes d'un multi50, équipé de foils. Si comme moi vous ne connaissez pas ce terme, c'est une aile profilée dans l'eau.

« Il y a 2 types de foils, ceux qui font voler le bateau et ceux dont le bateau est muni, qui soulagent le bateau au-dessus de l'eau et lui permettent d'aller plus vite et avec plus de sécurité »

Au moment où je fis l'interview téléphonique de Thibaut, il était en mer et acheminait le bateau vers les Sables d'Olonne : « La première course part lundi, explique Thibaut. Il s'agit des 1 000 miles des Sables et cela permet aux participants de la Route du rhum de faire leur qualification. Le parcours est de 1 000 milles, moins de 2 km. Parcours initial Irlande sable d'Olonne, et en solitaire ».

Alors quel est l'état d'esprit du marin ? « Je suis vraiment content et j'ai hâte d'y être pour commencer enfin à naviguer le bateau. Je n'y vais pas pour un résultat mais j'y vais vraiment pour découvrir le bateau, l'appréhender, revenir avec une expérience et probablement une liste de choses à faire pour l'optimiser… ». Un nouveau bateau demande en effet du temps pour bien le connaître et pour ce faire, Thibaut a un programme de courses bien rempli, qui l'emmènera à Brest, la Trinité, Cherbourg, essentiellement en Bretagne et autant en équipage qu'en solitaire.

« Il y a un programme des sorties en mer consacrées aux patients, avec 6 ou 7 journées, conclut le marin toujours aussi engagé. Les réservations se font auprès de l'Arsep. »

Toute l'équipe de Sep-Ensemble souhaite « bon vent » au bateau et à ses marins !

Pour en savoir plus :

Publié le : 23/04/2018 Mis à jour le : 24/04/2018

Restez informé

Chaque mois, un compte rendu
de l’actu Sep-Ensemble dans votre boite mail.