Comprendre la SEP

« Le système nerveux central (SNC)
est l’ensemble formé par le cerveau… »

Comprendre la SEP

« Le système nerveux central (SNC) est l’ensemble formé par le cerveau… »

Aidants - Définition

« Quel que soit le nom
qu'on leur attribue… »

 

 

Sclérose en plaques : Les bienfaits de la natation

Les bienfaits de la natation

Ceux qui suivent mes chroniques savent que je ne suis pas une grande sportive

La natation est un des rares sports qui trouvent grâce à mes yeux, même si je n'en fais pas assez. Tour d'horizon de ses bienfaits.
Être dans l'eau détend immédiatement ; grâce à l'apesanteur, mes douleurs surviennent moins rapidement que sur terre et les limites de mon corps me laissent tranquille quelques instants. La natation a de nombreux atouts : elle fait travailler le cœur, la force, le souffle, l'endurance et la souplesse. Ce n'est pas tout, elle permet aussi de lutter contre les raideurs musculaires. C'est un sport « doux », qui n'est pas traumatisant pour les articulations. Si la température de l'eau est un peu froide, elle est idéale pour les patients sensibles à la chaleur.
Au bout de quelques centaines de mètres, je sens hélas les séquelles de mon hémiplégie ressurgir. J'ai un peu moins de force dans la moitié droite du corps et cela se ressent à l'effort. De toute façon, la fatigue ne me permet pas vraiment de nager plus longtemps, alors pas de regret !
Nager me « lave l'esprit » : dans l'eau, je ne pense à rien et surtout pas à la vie quotidienne. Les bienfaits ne sont pas seulement physiques, ils sont aussi psychologiques : je me sens vraiment bien après une séance, grâce aux endorphines, surnommées les hormones du bonheur. Bien sûr, je suis terriblement fatiguée après une demi-heure de natation mais c'est une « bonne » fatigue, provoquée par une bonne raison. Rien à voir avec la fatigue de la sclérose en plaques...
Evidemment, la mer a ma préférence, par rapport à une piscine parisienne de 25 mètres ! Tout simplement parce qu'en nageant vers l'horizon, j'oublie tout et je ressens une grande plénitude. Même si elle est relativement rare, c'est l'une de mes activités favorites. D'ailleurs, au moment de mon hémiplégie, la kinésithérapeute m'avait demandé mes objectifs ; je lui avais immédiatement répondu « nager dans la mer », c'est dire…

Quand l' énergie et la motivation manquent...

Comme beaucoup d'entre vous, je sais que je devrais faire davantage de sport mais je n'y arrive pas vraiment. Mon travail, ma vie sociale et le repos suffisent à remplir mes journées et je n'ai plus d'énergie après pour prendre le bus et aller barboter dans l'eau. J'avoue, le sport passe en dernier et je préfère paresser sur mon canapé…
La natation serait pourtant un sport d'endurance très complémentaire au yoga, seule activité que je fais toutes les semaines. Je me rattrape un peu en vacances et j'essaie de me conditionner pour devenir un jour plus assidue... Mais c'est vraiment dur ! Alors si vous avez trouvé des astuces pour vous stimuler, je suis preneuse. N'hésitez pas à me les communiquer, j'en ferai profiter les internautes !

Publié le : 19/08/2016 Mis à jour le : 29/03/2018

Restez informé

Chaque mois, un compte rendu
de l’actu Sep-Ensemble dans votre boite mail.