La cure thermale dans la SEP

La cure thermale utilise les bienfaits de l'eau de source. Elle soulage souvent les patients souffrant de nombreuses pathologies, même s'il y a peu d'études scientifiques de qualité pour le démontrer. Certains établissements thermaux ont développé des cures spécifiques à la sclérose en plaques. Quand peut-on bénéficier d'une cure ? En quoi consiste-t-elle ? Réponses.

À l'inverse de la thalassothérapie qui fait appel à l'eau de mer (et qui n'est pas prise en charge par l'Assurance-Maladie), la cure thermale utilise les bienfaits des eaux de source. Elle fait partie du panel de soins à la disposition du patient, qui peut y prétendre à certaines conditions. Elle doit être bénéfique sur les symptômes présentés. " Tout dépend du degré d'atteinte de la SEP et des localisations, détaille le Dr Olivier Pétiaux, médecin thermal à Lamalou-lès-Bains. Si l'atteinte est uniquement ophtalmologique, c'est sans intérêt. La cure est intéressante en cas de symptômes moteurs ou sensitifs. » Bien sûr, il existe des contre-indications : l'état de la peau, l'état cardio-vasculaire, un cancer en cours, un infarctus de moins de 6 moins…

Le patient doit se rendre dans l'un des 3 établissements thermaux bénéficiant de la spécialisation « Neurologie » : Lamalou-les-Bains, Ussat-les-bains ou Néris-les-Bains. Ces centres proposent des cures adaptées à la sclérose en plaques. La cure peut être prescrite par le médecin traitant, sur une durée de 3 semaines, dont 18 jours de soin et elle est prise en charge par l'Assurance-Maladie à 100%, dans le cadre de l'affection longue durée. L'hébergement n'est habituellement pas pris en charge, hormis en cas de revenus faibles (où l’assurance maladie rembourse une partie des transports et de l'hébergement). Si la cure se déroule sur 6, 9 ou 12 jours, en vue d'une découverte, celle-ci n'est pas prise en charge.

Des activités pour les patients et pour les aidants

Le premier jour, le patient rencontre le médecin thermal, qui détermine les soins les plus adaptés à l'état de santé : « Il peut s'agir de massage, de jets, de bains, précise le médecin. La mobilisation en piscine est également prescrite en cas de symptômes moteurs ou de spasticité ». Il existe trois températures différentes de bassin : 32, 34 ou 36 degrés. Le bassin à la plus faible température est le plus adapté aux patients qui voient leurs symptômes exacerbés par la chaleur.

« Dans cette station, il existe un module complémentaire spécifique SEP, explique le Dr Pétiaux. Il comporte des soins supplémentaires, de l'activité physique, des conférences à propos de la maladie ou encore des rencontres avec des paramédicaux, comme l'ergothérapeute. » Ce module n'est pas prescrit par le médecin et il est non remboursé. Son coût s'élève à 135€ la 1ère fois puis à 120€ pour les curistes confirmés.

En plus de ce programme « classique », les établissements thermaux développent parfois des cures destinées aux patients qui viennent d'avoir le diagnostic mais aussi aux aidants. La prise en charge recouvre différentes dimensions : les soins, la relaxation la diététique, les conférences médicales qui permettent de mieux connaître la maladie. Des activités complémentaires peuvent être proposées, telles que la visite de la ville attenante.

Une efficacité empirique

« Nous constatons des effets sur la motricité, la marche et l'équilibre, et même des effets sur les troubles de la sensibilité, les douleurs, le sommeil », relate le médecin. Certains patients parviennent à diminuer les doses de médicaments (antalgiques, somnifères, anti-inflammatoires). « Mais ce constat est empirique et les études scientifiques sérieuses sont peu nombreuses, déplore-t-il. Nous attendons des études rigoureuses pour prouver les bénéfices constatés chez les patients atteints de sclérose en plaques… »

Concernant la durée des bénéfices, elle est variable selon les patients : de quelques semaines à quelques mois en moyenne, selon le Dr Pétiaux, allant parfois jusqu'à 10 mois chez certains. « Il existe un effet cumulatif des bénéfices, aussi bien en durée qu'en intensité de soulagement lorsque les cures sont répétées de façon annuelle », ajoute le médecin.

Liens vers les stations :

• Lamalou-les-bains, cure spécifique SEP : http://www.chainethermale.fr/cures-thermales/cures-specifiques/cure-specifique-sclerose-en-plaques.html
• Néris-les-bains : http://www.thermes-neris.com/neris-les-bains/accueil/les-cures-medicales/les-cures-medicalisees/neurologie/
• Station d'Ussat-les-bains : http://thermes-ussat.fr/cures-thermales/cures-thermales-medicalisees/

Publié le : 24/01/2020

Restez informé

Chaque mois, un compte rendu
de l’actu Sep-Ensemble dans votre boite mail.