Comprendre la SEP

« Le système nerveux central (SNC)
est l’ensemble formé par le cerveau… »

Comprendre la SEP

« Le système nerveux central (SNC) est l’ensemble formé par le cerveau… »

Aidants - Définition

« Quel que soit le nom
qu'on leur attribue… »

 

 

Sclérose en plaques : les atouts de l'équitation

L'équitation est un des (rares) sports que j'aime pratiquer

J'adore les animaux et la présence du cheval me motive pour pratiquer un sport ! Mais la plus grande conquête de l'homme a bien d'autres atouts…

Ce sport s'est démocratisé, il y a une vingtaine d'années il était réservé aux initiés et fréquemment axé sur la compétition. Aujourd'hui, il se pratique facilement en loisirs, dans une ambiance beaucoup plus détendue. J’ai choisi l’option détente il y a plusieurs années. J’avais au préalable mentionné ma maladie aux instructeurs, qui étaient attentifs à ma fatigue.

Contrairement à ce que certains disent, il n'y a pas que le cheval qui travaille ! C'est un véritable moyen de se muscler en se faisant plaisir, si on aime les chevaux bien sûr ! Les muscles du dos et des jambes, ainsi que des abdominaux, sont particulièrement sollicités.

Comme c'est le cheval qui me porte, je n'ai pas de douleurs dans les jambes. J'ai pu ainsi retrouver les joies des balades à la campagne ou à la montagne, ce que je ne faisais plus à pied.

J'avoue que je suis épuisée après 1 heure d'équitation, mais quel bonheur de ressentir cette fatigue saine, tellement différente de celle de la SEP !

Des bénéfices psychologiques

L'équitation a également des bienfaits sur le plan psychologique. Je ressens beaucoup de bien être grâce aux sensations et au plaisir immense que je ressens sur mon cheval. Je suis également très satisfaite et fière de moi de pratiquer un sport qui demande un dépassement de soi malgré la fatigue. C'est donc très valorisant d'en être capable !

Autres points que j'apprécie dans l'équitation : celui de faire corps avec le cheval et de le câliner. Comme on le prépare en le brossant, un véritable lien se noue avec lui. On apprend aussi à faire confiance à un autre être vivant, ce que certaines personnes ont du mal à faire... Ce peut être un premier pas vers davantage de confiance, en soi et de confiance envers les autres.

Si vous avez envie de vous lancer, demandez son avis à votre neurologue. Voici le lien de la fédération française d'équitation : https://www.ffe.com/. Pas de panique pour votre première fois, les chevaux de club sont doux et ils ont l'habitude des débutants ! Et si vous avez un handicap plus prononcé (lié à un trouble moteur ou de l'équilibre), je vous donne rendez-vous pour un prochain article sur l'équithérapie et l'hippothérapie.

Publié le : 09/06/2017 Mis à jour le : 10/10/2018

Restez informé

Chaque mois, un compte rendu
de l’actu Sep-Ensemble dans votre boite mail.