LE PHENOMENE D’UHTHOFF
AU COURS DE LA SEP

Le phénomène d’Uhthoff correspond à la survenue transitoire de symptômes liés à la sclérose en plaques lorsque la température du corps augmente.

Le phénomène d’Uhthoff est différent d’une poussée : il disparaît avec la baisse de la température. Voici ce qu’il faut en savoir, avec le Dr Bertrand Bourre, du service de Neurologie du CHU de Rouen.

Qu’est-ce que le phénomène d’Uhthoff ?

C’est un ophtalmologue allemand, Wilhelm Uhthoff, qui a été l’un des premiers à décrire, à la fin du 19ème siècle, ce phénomène qui porte depuis son nom1,2.

Le phénomène d’Uhthoff se caractérise par la survenue de troubles et de symptômes en cas d’élévation de la température corporelle2. Il peut s’agir de troubles nouveaux, mais plus souvent de troubles déjà apparus, à l’occasion d’une poussée notamment. Ces troubles peuvent être divers selon les personnes, car ils dépendent des lésions provoquées par la SEP et de leur localisation. Un patient qui a déjà fait une névrite optique peut ainsi avoir des troubles de la vision. Chez d’autres personnes, ce sont des troubles sensitifs tels que des fourmillements, des picotements, des engourdissements ou encore une sensibilité accrue et désagréable, voire douloureuse, de la peau qui peuvent survenir. Plus rarement, le phénomène d’Uhthoff entraîne des symptômes moteurs, une faiblesse musculaire par exemple1,2.

La survenue de ces troubles et symptômes est toujours transitoire. Ceux-ci s’estompent dès que la température du corps baisse, sans laisser de séquelles1,2.

Pourquoi le phénomène d’Uhthoff survient-il ?

Le phénomène d’Uhthoff se produit lorsque la température du corps augmente. L’élévation de la température entraîne une altération accrue de la conduction nerveuse au niveau des zones de démyélinisation au sein du système nerveux central. L’influx nerveux est alors ralenti. D’où la survenue des symptômes2.

Les mécanismes précis de la survenue de ce phénomène ne sont pas complètement connus. Ils semblent être liés à des modifications à la fois physiologiques et structurelles des axones dont la gaine de myéline est altérée1,2.

Quelles sont les situations qui peuvent favoriser le phénomène d’Uhthoff ?

L’élévation de la température peut être provoquée par une cause externe ou interne.

Les causes externes

La plus évidente des causes externes est la température de l’air. Lorsqu’elle est élevée, en été et dans les pays chauds, elle entraîne une augmentation de la température corporelle. C’est pour cette raison que nous transpirons, afin de réguler la température interne1,2.

Cette température s’élève également lorsque l’on prend un bain ou une douche chaude, ou lorsqu’on se rend dans un sauna ou un hammam1,2.

Les causes internes

La température du corps s’élève en cas de fièvre, à la suite d’une infection par exemple. C’est le cas également lors d’une activité physique prolongée et/ou intense1,2.

La fatigue

Il semble que la fatigue puisse également jouer un rôle dans la survenue du phénomène d’Uhthoff. Ce dernier est davantage susceptible de survenir chez les personnes fatiguées et/ou stressées qui sont dans le même temps exposées à une élévation de leur température corporelle1.

Le phénomène d’Uhthoff est-il fréquent ?

Selon des estimations récentes, de 60 % à 80 % des personnes atteintes d’une sclérose en plaques peuvent connaître au cours de leur vie l’apparition ou l’exacerbation de symptômes en raison d’une élévation de la température de leur corps1,2.

Le phénomène d’Uhthoff peut se produire à tout moment au cours de la maladie. Sa survenue n’est pas liée au stade d’évolution de la SEP. Une personne atteinte par la maladie depuis très longtemps peut ne jamais faire un phénomène d’Uhthoff. À l’inverse, un malade récemment diagnostiqué peut éprouver un tel phénomène. Il n’y a pas de règle. Tout dépend de la sensibilité individuelle à la chaleur, des circonstances (canicule, fatigue importante, déplacement dans un pays chaud, etc.) et des activités pratiquées.

Comment évoluent les symptômes au cours du phénomène d’Uhthoff ?

Les troubles et les symptômes liés à un phénomène d’Uhthoff sont toujours transitoires. Ils régressent, puis disparaissent dès que la température corporelle revient à la normale1,2.

Cela peut prendre quelques dizaines de minutes ou quelques heures2. Tout dépend de l’origine de l’élévation de la température.

Quelles sont les mesures à prendre en cas de phénomène d’Uhthoff ?

L’objectif est de faire baisser la température du corps. Des mesures simples sont possibles pour cela1,2 :

  • Se mettre dans une pièce climatisée en cas de fortes chaleurs extérieures.
  • Prendre un bain ou une douche froide ou tiède.
  • Boire de l’eau ou une boisson fraîche.
  • Appliquer sur le corps, enveloppés dans un tissu, des glaçons ou des packs de glace sortis du congélateur.

Par ailleurs, en période de fortes chaleurs, il est conseillé de porter des vêtements légers et de pratiquer des activités physiques aux périodes les plus fraîches de la journée (tôt le matin ou tard le soir).

Il n’existe pas de traitement ayant fait la preuve de son efficacité contre le phénomène d’Uhthoff.

Une personne chez laquelle un phénomène d’Uhthoff est déjà survenu doit, dans la mesure du possible, éviter de se retrouver dans des conditions similaires à celles présentes lors du premier épisode.

Qu’est-ce qui permet de différencier le phénomène d’Uhthoff d’une poussée ?

Les symptômes d’une poussée et d’un phénomène d’Uhthoff sont similaires. Ce qui différencie l’une de l’autre, c’est la durée de ces symptômes.

Lorsque ceux-ci disparaissent après le retour à une température corporelle normale, il faut considérer que c’est un phénomène d’Uhthoff.

Si en revanche ils persistent au-delà de 24 heures, il est probable qu’il s’agisse d’une poussée. Il convient alors de prendre contact avec son neurologue.

Sources bibliographiques

  1. Davis SL, Jay O, Wilson TE. Thermoregulatory dysfunction in multiple sclerosis. Handb Clin Neurol. 2018;157:701-714
  2. Panginikkod S, Dulebohn SC. Uhthoff Phenomenon. StatPearls. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2018.

Restez informé

Chaque mois, un compte rendu
de l’actu Sep-Ensemble dans votre boite mail.